Hérault Tourisme

S'adapter : le plan de relance d'Hérault Tourisme

Hérault Tourisme vient de réunir un Conseil d’Administration « de crise » pour évaluer la situation à quelques jours du déconfinement, examiner le plan de relance national afin de remonter les questions par la voie Préfectorale, et faire valider les réorientations d’action immédiates de l’ADT, avec les reventilations budgétaires associées. Voici ce que je retiens de nos échanges à ce stade...

Claude BARRAL, Président d'Hérault Tourisme

Constats et propositions de plan de relance...

nuage-de-mots-272.png

Les constats

  • Notre pays semble se battre de façon plutôt efficace pour retrouver ses marges de manœuvres touristiques, par rapport à d’autres destinations concurrentes.
  • Mais pour l'Hérault la situation est grave, même si elle n’est pas désespérée.
  1. Pour les secteurs les plus atteints, des dépôts de bilan sont à craindre jusqu’à 25 - 30 % des entreprises (particulièrement la restauration, les bars, les discothèques, l’évènementiel, etc.)
  2. Les filières plus saisonnières sont moins impactées par ces deux derniers mois (campings, gîtes, loisirs), et une bonne partie des établissements devrait pouvoir passer le cap, avec une perte de chiffre d’affaire projetée tout de même à moins 50% ! Pour ceux qui tiendront le coup, la reprise passe par un retour rapide à des conditions sanitaires normales (usage normal des plages fin juin ?) et une capacité à les garantir à leurs clients (idée d'un label de sécurité sanitaire)
  3. Les professionnels sont donc très en attente des directives gouvernementales à venir, notamment lors du Conseil Interministériel du Tourisme qui se tiendra le 14 mai.
  • Dans ce contexte, l’appui des collectivités territoriales est salué (Région, Département, EPCI). Il est jugé globalement cohérent et adapté aux besoins de la situation. Mais on sait qu’il ne sera pas toujours suffisant. Le Conseil Départemental pour sa part vient de voter une première enveloppe d’urgence de 1M€.

 

Notre participation au plan de relance :

  • Hérault Tourisme a présenté la stratégie de réorientation de ses priorités, avec :
  1. Une ingénierie recentrée sur l’accompagnement des professionnels et des territoires dans la sortie de crise
  2. Le ferme maintien du cap sur les actions de qualification de l’offre
  3. Une accélération de nos actions pour un tourisme durable
  4. Un soutien renforcé à notre réseau des offices de tourisme
  • En matière de promotion, une adaptation de notre discours à l’échelle d’une clientèle qui sera locale pendant plusieurs mois, avec un contenu axé « humain », « fait maison » et « circuit court », en mettant en avant :
  1. Une qualité de contact (rassurance, bienveillance)
  2. La proximité (#besoindherault)
  3. Un tourisme responsable (Loisirs de nature, Grands sites, Œnotourisme)
  • Les vecteurs de cette communication nouvelle seront :
  1. Un développement du webmarketing (400.000 prospects identifiés dans un bassin de relative proximité), et un renforcement de notre présence sur les réseaux sociaux (objectif : 100.000 fans sur Facebook)
  2. Une humanisation de notre Base de données (SIT34), plus orientée sur le prestataire que sur l’offre en elle-même (création de mini vidéos)
  3. Un programme de formation des professionnels à la compétitivité numérique de leur activité, ou « comment être plus efficace sur internet pour ma mise en marché » (projet Heron)
  4. Un maintien résolu des relations avec les prestataires dont les établissements sont fermés.
  • En matière d'observation, une adaptation des dispositifs pour orienter et soutenir la stratégie de crise :
  1. L'adaptation des outils de suivi conjoncturel
  2. L'observation de la reprise de la fréquentation et des clientèles en temps réel

Une leçon vitale...

Compte tenu de ce que nous fait vivre la pandémie du Covid-19, la nécessité d’une prise en compte du rôle de l’environnement dans nos politiques, en matière de changement climatique ou de disparition des espèces, n’est plus seulement avérée aujourd’hui comme importante : elle vient à présent de démontrer qu’elle est devenue tout simplement vitale !

 

L’économie devrait finir par redémarrer correctement (en l'absence de nouvelles mauvaises surprises) mais la vision publique de la gouvernance des priorités ne pourra plus être celle du «monde d’avant»…


« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements » Charles Darwin.

 

Claude BARRAL

Président d'Hérault Tourisme

Vice-Président du Conseil départemental de l'Hérault

Crise Covid-19

Vous êtes professionnels du tourisme ou des loisirs ?

Hérault tourisme vous invite à participer à l’enquête qui nous permettra d’appréhender la situation avec la plus grande précision et relayer vos difficultés.

 

En savoir plus…


résultats des anciens sondages
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt, vous proposer des services de partage et optimiser les fonctionnalités du site internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.